10 leçons inspirées de Steve Jobs

Paladium Coworking Co-Stockage Luxembourg

Steve Jobs a laissé son empreinte : ses innovations ont touché de nombreux secteurs (informatique, cinéma, musique, mobile…) et son parcours continue d’inspirer de nombreux entrepreneurs. Loin des clichés et de la fanattitude, nous avons relevé 10 principes qui parleront aux entrepreneurs qui s’activent en vous 😊

#1 Simplifier

Steve Jobs a fait concevoir un iPod sans boutons, même un bouton marche/arrêt. Cela semblait bien impossible, au début, pour les ingénieurs qui travaillaient sur le projet – mais Jobs n’en démordait pas. « Ça a toujours été un de mes principes – se concentrer sur le fonctionnel et l’efficacité » disait Jobs. Même si faire simple, c’est compliqué, quand vous y parviendrez, vous pourrez soulever des montagnes.

#2 Savoir dire non

Steve Jobs assumait le nombre important de produits qui n’avait pas vu le jour… Pendant un temps, il a travaillé sur un objet ressemblant au Palm Pilot. Produit dont il a stoppé le développement pour se concentrer sur le marché des téléphones portables. C’est grâce à ce projet avorté que l’iPod et l’iPhone ont vu le jour. Les équipes d’Apple ont diverses listes de projets, dont une intitulée « not for now » …

#3 L’argent est surcoté

« Être l’homme le plus riche du cimetière ne m’intéresse pas… Aller au lit en sachant que nous avons fait quelque chose de formidable, ça, en revanche, ça m’importe beaucoup » disait Jobs. Innover, ça n’a pas grand-chose à voir avec le montant de votre compte en banque. Quand Apple a sorti le Mac, IBM dépensait au moins 100 fois plus en recherche & développement. Ce n’est pas l’argent qui a fait la différence, c’est l’équipe et la façon dont elle a été menée.

#4 La façon de dire les choses importe plus que ce qui est dit

Jobs tenait des discours et lançait de produits sur scène pour surprendre les foules. Certains produits qu’il a ainsi mis en avant n’ont pas été franchement disruptifs – mais les personnes qui l’ont écouté à ce moment là étaient convaincues. Jobs prenait grand soin à garder le secret sur les articles présentés lors de ces interventions – cela jouait sur l’engouement du public. Faire monter le désir. Jusqu’à la révélation du produit. Jusqu’à ce que la perception devienne réalité. Jobs disait que « vos clients rêvent d’une vie meilleure. Ne lancez pas des produits, enrichissez leur vie ».

#5 Emprunter des idées et les rendre meilleures

Apple n’a pas créé la souris, le podcasting ou l’écran tactile : mais Jobs a su capter la valeur et l’intérêt de ces innovations et les a intégrées à ses produits. Parfois, ce qui importe ce n’est pas d’inventer LE prochain truc, mais le moyen de rendre ce truc utile ou meilleur.

#6 Passer outre la majorité

« Si la majorité avait toujours raison, tout le monde serait riche » disait Jobs. Un autre inventeur était du même avis, Henri Ford « Si j’avais demandé aux gens ce qu’ils voulaient, ils m’auraient dit ‘des chevaux plus rapides’ ». Volontairement, Jobs s’affranchissait de l’avis de focus groupes ou de sondages d’opinion. Il délivrait au public, ce qu’il pensait qu’ils avaient besoin. Cette philosophie ne marchait pas à chaque fois. Et lorsqu’elle échouait, cela représentait pour lui une opportunité de passer à un prochain projet, en tirant les leçons du précédent. « Ceux qui sont assez fous pour croire qu’ils peuvent changer le monde sont ceux qui essaient ».

#7 Laisser tomber les habitudes

Jobs savait très bien qu’en lançant l’iPhone, il cannibaliserait les ventes d’iPod. Ne pas se contenter d’un environnement familier, saluer le changement, c’est ça l’état d’esprit.

#8 Chercher la perfection

La veille du lancement du premier Apple Store, Jobs s’est rendu compte que le carrelage au sol du magasin ne convenait pas. Il l’a fait retirer et changer dans la soirée. Un autre exemple du même acabit juste avant le lancement de l’iPod : les prises jack n’émettait pas un ‘clic’ suffisamment audible au branchement du casque – Steve Jobs a fait changer toutes les prises des iPod en last minute.

#9 Petites équipes

Steve Jobs ne voulait pas que l’équipe qui travaillait sur l’iPhone soit parasitée par les expertises existantes sur le marché du téléphone mobile – il a donc localisé cette équipe dans d’autres bureaux à part. Certains collaborateurs ont mal perçu cette séparation, d’autant qu’ils n’étaient pas dans l’équipe retenue, mais les résultats ont été indiscutables. L’équipe initiale du Macintosh comprenait 100 personnes, mais c’était le maximum autorisé.

#10 Suivre son instinct

« Si aujourd’hui était le dernier jour de ma vie, est-ce que je ferais ce que j’ai prévu de faire aujourd’hui ? Si la réponse est non plusieurs jours de suite, je sais que je dois changer quelque chose » disait Steve Jobs.

La tête pensante d’Apple est décédée jeune (56 ans), et son succès n’a pas été sans embûches. Mais c’est finalement ce qui rend son parcours inspirant. Ce n’est pas pour rien qu’il y a un espace dédié à son nom au Paladium Gare Centrale 😉

Recevoir gratuitement
les conseils business

🤓 1 mois souscrit
= 🤩 1 mois offert

Offre spéciale rentrée

Travaillez dans le coworking le ➕ sympa du Luxembourg

Ouvrir WhatsApp
1
Une question ?
Moien 👋 Moi c'est Nicolas. Je peux vous aider ?